L’Histoire du Drapeau Espagnol

Cette année 2018 marque les 175 ans depuis le «Real Decreto» (Décret Royal) de 1843» où le drapeau espagnol fut reconnu, et signé par la reine Isabel II. Avec cette norme, la bannière bicolore avec un bouclier au centre est devenue  ce que nous connaissons aujourd’hui comme le drapeau d’Espagne. Bien qu’il ait été avec nous pendant 175 ans, l’histoire du drapeau espagnol reste encore inconnue pour beaucoup de gens. En effet, selon une étude du «Proyecto 1785», 55% des Espagnols ne connaissent pas son origine.

L’histoire du drapeau espagnol remonte au règne de Carlos III. Le roi souleva le besoin de créer une insigne nationale qui permettrait de bien se distinguer dans les mers. Jusque-là, le drapeau espagnol était blanc et sur celui-ci était placé le bouclier des Bourbons. Le problème était que les royaumes gouvernés par la même dynastie comme ceux de Parme, Naples, la France, la Toscane ou la Sicile, outre la Grande-Bretagne, utilisaient aussi le fond blanc. Cela rendait presque impossible de distinguer à distance les navires amis des ennemis.

Pour cette raison, Carlos III confia à son ministre de la Marine, Antonio Valdés y Fernández Bazán, la création d’un nouveau drapeau à usage naval. Valdés oragnisa un concours pour designer et y choisir les douze croquis qu’il aimait le plus. Par la suite, ils furent présentés à Carlos III pour qu´il sélectionne le design final. Et c´est a ce moment, en 1785, où commence l’histoire du drapeau espagnol.

Le roi Carlos III choisit deux modèles; un pour la marine de guerre et un autre pour la marchande. Dans les deux il choisit le rouge et le jaune parce qu’ils sont deux couleurs qui se distinguaient parfaitement dans la mer. Le premier était formé par deux bandes rouges et une jaune, comme on connait aujourd’hui le drapeau espagnol. La seconde, par trois bandes jaunes et deux bandes rouges.

Cependant, nous ne pouvons pas parler de l’histoire du drapeau de l´Espagne que jusqu’en 1843. En cette année la reine Isabel II signa le «Real Decreto» (Décret Royal) qui ferait du drapeau «rojigualda» (rouge et jaune) une insigne nationale. Bien qu’il soit devenu extrêmement populaire, à cette époque chaque faction de l’armée avait ses propres insignes. Isabel II décida de les unifier et, à partir de ce moment, les couleurs rouge et jaune sont restées inchangées jusqu’à nos jours, sauf pour la période de la Deuxième République Espagnole (1931-1936). Au cours de cette étape, le rouge de la bande inférieure fut changé en violet en hommage aux «Comuneros de Castilla» qui avait combattu Carlos I. Bien ce sujet a fait couler beaucoup d’encre, il n’est pas prouvé que le violet fut la couleur des comuneros, mais très probablement c’était le cramoisi.